La Fédération Française du Bâtiment est une organisation professionnelle qui a pour but de représenter et défendre les entreprises de bâtiment
auprès des pouvoirs publics, des décideurs économiques et des autres acteurs de la construction.

Le Bâtiment, une richesse pour la France

Twitter FFB

espace adhérent

espace adhérent

Email utilisateur :

Mot de passe

Mémoriser ses identifiants

OK

Réussir la transition écologique

La caisse à outils

ok

Étape 3

Consultation des entreprises

La consultation des entreprises

Une fois le permis de construire déposé, le maître d’ouvrage, le plus souvent accompagné du maître d’oeuvre, lance une consultation auprès des artisans et entreprises de travaux.

L’objectif pour les artisans et entreprises de bâtiment est d’y répondre en proposant une offre commerciale et une offre technique, la plupart du temps à travers un mémoire technique.

Le dossier de consultation comprend la plupart du temps un ensemble de clauses administratives et techniques, notamment le cahier des charges technique (souvent nommé « le CCTP »).

Le cahier des charges techniques

Il est rédigé par le maître d’ouvrage ou le maître d’oeuvre et retranscrit les exigences thermiques issues de l’étude thermique dans les pièces de marchés : performances thermiques des isolants, dimensionnement des équipements et caractéristiques spécifiques à respecter.

Les exigences en termes de perméabilité à l’air y sont également précisées.

Le maître d’ouvrage doit veiller à ce que le cahier des charges soit le plus clair et précis possible et décrive bien le traitement des interfaces entre les lots, ainsi que les éventuels tests intermédiaires de perméabilité à l’air.

Les travaux réalisés par l’artisan ou l’entreprise de bâtiment doivent strictement respecter les critères, en termes de type, caractéristiques et performances, définis dans le cahier des charges du projet. Si des variantes sont autorisées, l’étude thermique devra être mise à jour.Attention, cette mise à jour peut être à la charge de l’entreprise qui la propose.

Attention : il peut arriver que les prescriptions du cahier des charges soient incohérentes avec l’étude thermique ou incompatibles avec les règles de l’art.

L’entreprise de travaux a tout intérêt à vérifier la cohérence et alerter par écrit le maître d’ouvrage en cas de manquement. La responsabilité sera partagée si aucune remarque n’est formulée par l’entreprise suite à un manquement flagrant.