La Fédération Française du Bâtiment est une organisation professionnelle qui a pour but de représenter et défendre les entreprises de bâtiment
auprès des pouvoirs publics, des décideurs économiques et des autres acteurs de la construction.

Le Bâtiment, une richesse pour la France

Twitter FFB

espace adhérent

espace adhérent

Email utilisateur :

Mot de passe

Mémoriser ses identifiants

OK

Réussir la transition écologique

La caisse à outils

ok

Étape 7

Test final de perméabilité à l'air

Une mesure obligatoire de la perméabilité à l’air

La perméabilité à l’air du bâtiment correspond à l’objectif le plus important pour les entrepreneurs et artisans puisqu’il est directement lié à la qualité de mise en œuvre.
La RT 2012 impose, pour les bâtiments résidentiels, une mesure(1) de la perméabilité à l’air à l’achèvement des travaux.

Un seuil de perméabilité à l’air est fixé par la RT 2012 et ne doit pas être dépassé :

  • 0,6 m³ / (h.m² de parois déperditives) pour les maisons individuelles ;
  • 1 m³ / (h.m² de parois déperditives) pour le résidentiel collectif ;
  • Il n’y a pas de seuil pour les bâtiments tertiaires, mais il faut respecter la valeur indiquée dans l’étude RT 2012.

La plupart du temps la mesure est réalisée grâce à une porte soufflante qui met le bâtiment en dépression ou surpression.

En résidentiel collectif, la mesure de l'étanchéité à l'air peut se faire sur l'ensemble du bâtiment ou sur un échantillon de logements. La norme FD P 50-784 précise les règles d’échantillonnage à appliquer.

En cas de dépassement des seuils, le bâtiment ne pourra pas être jugé conforme à la RT 2012, une recherche des fuites sera effectuée et les entreprises devront le cas échéant reprendre les travaux. Il est donc primordial de prévenir le plus possible en amont en portant les efforts essentiellement la qualité de la mise en œuvre, l’efficacité des liaisons entre les différentes parties du bâtiment et la coordination entre corps de métiers et si possible en réalisant un ou des tests intermédiaires de perméabilité à l’air.

(1) Le principe d’une mesure systématique peut être évité si le maître d’ouvrage a mis en place une démarche qualité.

Qui peut réaliser la mesure ?

Un opérateur autorisé par le ministère en charge de la construction, indépendant juridiquement du constructeur de l'opération ou des organismes impliqués en exécution, maîtrise d’œuvre ou maîtrise d’ouvrage de l’opération.

L’opérateur de mesure doit par ailleurs être titulaire d’une qualification QUALIBAT 8711 ou QUALIBAT 8721.

La liste des opérateurs autorisés est disponible en cliquant sur ici.

Emplacement des principales fuites d’air