La Fédération Française du Bâtiment est une organisation professionnelle qui a pour but de représenter et défendre les entreprises de bâtiment
auprès des pouvoirs publics, des décideurs économiques et des autres acteurs de la construction.

Le Bâtiment, une richesse pour la France

Twitter FFB

espace adhérent

espace adhérent

Email utilisateur :

Mot de passe

Mémoriser ses identifiants

OK

BATIMENT ACTUALITE N° 3 - 2018 | Éditorial

Consulter tous les n°

2015  |  2014  |  2013  |  2012  |   2011  |   2010  |   2009  |   2008  | 2007  |   2006  

Réforme de la formation

Répondre aux besoins des entreprises

Complexe, réglementée, chère, la formation est trop souvent perçue comme une contrainte plus que comme une opportunité par les entreprises. Elle s'avère pourtant indispensable : la croissance revient, les entreprises ont besoin de main-d'œuvre qualifiée, les mutations numériques et technologiques sont en cours.

 

Il s'agit donc de modifier en profondeur le « logiciel » de la formation pour remettre les entreprises au cœur du système. La réforme portée par le gouvernement en est peut-être l'occasion, à condition de s'attaquer aux vrais enjeux.

 

Il faut tout d'abord une information impartiale des jeunes et une orientation basée exclusivement sur leur intérêt, le choix d'une pédagogie adaptée et les perspectives de débouchés.

 

L'apprentissage doit être rénové pour adapter les formations à la réalité économique et sociale des entreprises. Pour cela, les professionnels doivent avoir la pleine responsabilité de l'élaboration des contenus des formations techniques et des diplômes. Il est également indispensable de simplifier les modalités du contrat d'apprentissage, en particulier l'accueil des jeunes mineurs et les conditions de rupture.

 

En matière de formation continue, la réforme doit permettre aux entreprises, quelle que soit leur taille, de disposer de moyens pour former leurs salariés, tout en allégeant les contraintes des formations obligatoires.

 

Enfin, il faut favoriser les formations courtes et opérationnelles pour répondre aux besoins de recrutement des entreprises et à la nécessité d'une insertion durable.

 

C'est seulement à ces conditions que la formation redeviendra un véritable outil de pérennisation des entreprises et, au-delà, du secteur.

Maryse De Stefano

Présidente de la commission nationale formation de la FFB