La Fédération Française du Bâtiment est une organisation professionnelle qui a pour but de représenter et défendre les entreprises de bâtiment
auprès des pouvoirs publics, des décideurs économiques et des autres acteurs de la construction.

Le Bâtiment, une richesse pour la France

Twitter FFB

espace adhérent

espace adhérent

Email utilisateur :

Mot de passe

Mémoriser ses identifiants

OK

BATIMENT ACTUALITE N° 13 - 2018 | ÉDITORIAL

Consulter tous les n°

2015  |  2014  |  2013  |  2012  |   2011  |   2010  |   2009  |   2008  | 2007  |   2006  

Activité économique

Trop gâtées les entreprises ? Vraiment ?!

Au moment où se profilent les premiers arbitrages budgétaires de l'été, une petite musique se fait entendre selon laquelle les entreprises auraient été trop gâtées depuis un an et qu'il conviendrait désormais d'inverser le balancier.

 

Ce serait leur faire payer bien cher une baisse de l'impôt sur les sociétés, qui doit s'étaler jusqu'en 2022 et qui ne profitera que peu aux artisans.

 

Ce serait surtout oublier que les entreprises comme les artisans auront à absorber, dès le 1er janvier prochain, la réforme du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu. Une réforme dont le coût sera supporté intégralement par le monde économique. D'ailleurs, la FFB milite auprès de Bercy, depuis plus de six mois, pour la mise en place d'un crédit d'impôt en vue d'aider nos TPE-PME à financer ce surcoût de gestion. Ce serait bien le moins !

 

Cette réforme est surtout une tracasserie supplémentaire, au même titre que les démarches complexes du RGPD 1 ou la limitation de la vitesse à 80 km/h sur les réseaux secondaires.

 

Et que dire des projets qui ressortent actuellement des cartons des ministères : bonus-malus sur les contrats courts, réflexion autour d'une taxe sur les déchets du BTP, menaces sur les taux réduits de TVA, etc. ?

 

Cette façon de « gâter » nos entreprises a de quoi laisser perplexe... Elle est surtout extrêmement dangereuse au moment où l'activité connaît ses premiers signes de faiblesse.

 

La FFB s'emploiera tout l'été à contrer cette tentation grandissante des pouvoirs publics à vouloir, une fois encore, « charger la mule ».

 

Il ne faudrait pas que le « nouveau monde » se mette subitement à radoter comme l'ancien !

1

Règlement général de protection des données personnelles.

Jacques Chanut

Président de la Fédération Française du Bâtiment