La Fédération Française du Bâtiment est une organisation professionnelle qui a pour but de représenter et défendre les entreprises de bâtiment
auprès des pouvoirs publics, des décideurs économiques et des autres acteurs de la construction.

Le Bâtiment, une richesse pour la France

Twitter FFB

espace adhérent

espace adhérent

Email utilisateur :

Mot de passe

Mémoriser ses identifiants

OK

Vous êtes ici > > > >

OK

Bâtimétiers N° 7 - 2007 | Enveloppe

NORME EN 12326 ET MARQUE NF

Nouvelle donne pour les ardoises et les produits de couverture

Le marquage CE des ardoises naturelles, conformément à la norme EN 12326 « Ardoises et éléments en pierre pour toitures et bardage pour pose en discontinu », s'impose aux producteurs depuis le 1er mai 2006. À partir du 1er mai 2008, la totalité des produits distribués devront être marqués.
Cette nouvelle norme établit une classification des produits d'après une douzaine de caractéristiques physico-chimiques, mécaniques et dimensionnelles. Elle introduit l'analyse pétrographique, et définit différents seuils de performance sur trois critères : le cycle thermique, l'exposition au SO2(1) et le taux d'absorption d'eau (voir tableau). Le marquage CE repose sur un principe déclaratif. Les caractéristiques annoncées sont fondées sur une analyse initiale et des contrôles en usine réalisés par le fabricant.
Mise en place presque en même temps que la norme EN 12326, la marque NF pour les ardoises naturelles se fonde sur des essais menés par le Laboratoire national de métrologie et d'essais (LNE) et un suivi par tierce partie des produits et du système de contrôle de qualité des fabricants. Basée sur la même grille que la norme, la marque NF en retient les seuils supérieurs de performance ou des niveaux encore plus élevés, elle apportera donc une garantie supplémentaire. Actuellement, la marque NF ne couvre qu'environ 30 % des produits du marché(2).

COMPARATIF DES SEUILS DE PERFORMANCES DE LA NORME ET DE LA MARQUE NF

Type d'essai Norme européenne NF EN 12326 Marque NF
Cycle thermique T1 : pas de changement d'aspect,
oxydation des minéraux métalliques
acceptée à l'exception des coulures
de rouille
T2 : changement d'aspect
et oxydation admis
T3 : oxydation avec risque de formation
de trous admis
T1 retenu (pas de changement
d'aspect, mais oxydation
de surface admise)
Exposition au SO2 S1 : pas de changement d'aspect,
pas de ramollissement
S2 : ramollissement avec obligation
de majorer l'épaisseur de 5 %
S3 : ramollissement avec obligation
d'épaisseur < 8 mm
S1 retenu (pas de changement
d'aspect, pas de ramollissement)
Taux d'absorption d'eau A1 :≤ 0,60%
A2 : > 0,60%
≤ 0,40%

POUR EN SAVOIR PLUS

UNCP-FFB (Union nationale des chambres syndicales de couverture et de plomberie de France), tél. : 01 40 69 53 07.
1

Dioxyde de soufre.

2

Liste accessible sur www.lne.fr