La Fédération Française du Bâtiment est une organisation professionnelle qui a pour but de représenter et défendre les entreprises de bâtiment
auprès des pouvoirs publics, des décideurs économiques et des autres acteurs de la construction.

Le Bâtiment, une richesse pour la France

Twitter FFB

espace adhérent

espace adhérent

Email utilisateur :

Mot de passe

Mémoriser ses identifiants

OK

Conférences de presse

La reprise de l'activité se confirme, sans être générale

Le 28 juin 2016
L’actualité est dominée par le Brexit qui monopolise les analyses et les commentaires divers. Le constat conjugue multiplication des informations contradictoires et absence totale de visibilité. Face à un fait sans précédent, les marchés sont déboussolés et chutent. La seule certitude aujourd’hui se résume en une volatilité néfaste à l’économie, à la croissance et donc à notre secteur d’activité. Que dire de plus ? Rien ! Sauf que la matière première du Bâtiment reste la confiance.

[...]

 

Activité : la reprise se confirme sur le début 2016

Le doute n’est plus de mise. L’été de l’activité se confirme. Reste que gels, grêles et inondations peuvent encore réduire à néant les bourgeons de printemps, bien avant qu'ils aient donné leur fruit. Cette image résume parfaitement la situation actuelle.

[...]

 

L'appareil de production encore fragile

Au premier trimestre 2016, en glissement annuel, l’effectif salarié s’inscrit en recul de 15 500 unités (- 1,5 %) et celui de l’intérim en équivalent temps plein (ETP) affiche une progression de 5 000 postes (+ 7,2 %), soit une baisse globale de 10 500 postes (- 0,9 %).

 

Quant aux entreprises, elles continuent d’afficher une belle résistance, avec un net recul des défaillances en ce début 2016. La chute s’établit à 17,5% dans le bâtiment (-18% dans le gros œuvre et -17,2% dans le second œuvre). Toutefois, cette résistance masque des marges qui continuent de s’éroder et des trésoreries toujours à la peine.

 

Objectif emploi : le compte pénibilité

Les travaux d’écriture du référentiel que nous avons débuté depuis  plusieurs mois se poursuivent mais se heurtent à deux principales difficultés : la multiplicité des tâches et la prise en compte de la polyvalence. En effet dans les métiers du Bâtiment, le travail varie sans cesse et, de plus, la co-activité rend tout à fait incertain l’environnement de travail.

 

Devant une telle complexité qui demeure, nous prenons note de l’instruction ministérielle publiée la semaine dernière  annonçant que les entreprises n’auront aucune déclaration à faire avant début 2017 et pourront modifier leur déclaration jusqu’en septembre 2017. Cette modification, si elle joue en faveur du salarié, pourra d’ailleurs intervenir pendant trois ans, soit jusqu’en 2019. Il n’y a donc pas lieu de se précipiter parce que nous allons bientôt être le 1er juillet 2016, date d’entrée en vigueur des six derniers facteurs de pénibilité, qui concernent pleinement notre secteur.
Nous travaillons au référentiel de branche mais, parce qu’il nous faut du temps, nous réitérons notre demande d’un report d’un an de l’entrée en vigueur du dispositif.

 

Voir les chiffres présentés lors de la conférence de presse (.pdf)

Lire la note de conjoncture (.pdf)


Le 28 juin 2016