La Fédération Française du Bâtiment est une organisation professionnelle qui a pour but de représenter et défendre les entreprises de bâtiment
auprès des pouvoirs publics, des décideurs économiques et des autres acteurs de la construction.

Le Bâtiment, une richesse pour la France

Twitter FFB

espace adhérent

espace adhérent

Email utilisateur :

Mot de passe

Mémoriser ses identifiants

OK

Vous êtes ici > > > >

OK

Bâtimétiers N° 32 - 2013 | ÉQUIPEMENTS TECHNIQUES

NF DTU 60.11 plomberie

Du nouveau pour le dimensionnement des évacuations

Le NF DTU 60.11 évolue et précise les diamètres de raccordement des appareils, ainsi que la méthode de calcul pour la pose des collecteurs.

Afin de prendre en compte les nouveaux référentiels européens, et notamment la norme européenne NF EN 12056 (2e partie) qui s'applique à l'ensemble des systèmes d'évacuation des eaux usées dans tous les États membres, le NF DTU 60.11 — qui datait d'octobre 1988 — évolue. Il indique désormais les systèmes d'évacuation applicables en France en conformité avec la norme. Pour rappel, ce document vise les évacuations traditionnelles, c'est-à-dire de type gravitaire, avec un écoulement libre et une chute d'eau non pleine, comprenant au moins deux chutes (l'une pour les appareils sanitaires et l'autre pour les toilettes). Le nouveau NF DTU ne s'applique donc pas aux chutes uniques — sous Avis technique — récoltant l'ensemble des eaux ménagères et des eaux vannes. Ce nouveau NF DTU fournit les règles à suivre pour le dimensionnement des évacuations des eaux usées. Il précise les diamètres minimaux de raccordement pour assurer une bonne évacuation au niveau des appareils sanitaires ou des groupes d'appareils. Il indique également les diamètres des colonnes de chute en fonction des débits admissibles. Enfin, il donne les diamètres des collecteurs en pied de chute en fonction des débits évacués. Il est à noter que les règles de calcul précisent la façon de calculer le débit probable d'évacuation, qui n'est pas la somme de l'ensemble des débits, mais une valeur statistique caractérisant la simultanéité de fonctionnement des appareils. Dans un logement, la probabilité pour que l'eau soit évacuée de tous les appareils sanitaires en même temps est en effet extrêmement faible. Le calcul du dimensionnement s'appuie donc sur une formule tenant compte du type d'utilisation et du type de bâtiment pour déterminer le débit d'évacuation des conduites.

Les règles techniques à respecter

Le NF DTU 60.11 fait également le point sur les règles techniques en termes de conception, pour la séparation des eaux usées et des eaux pluviales. Il rappelle que toutes les colonnes de chute doivent être prolongées en vertical jusqu'à l'air libre, dans le même diamètre, afin de laisser une entrée d'air et ventiler la colonne - ce qui permet d'éviter une dépression dans la colonne et le risque de siphonage des appareils sanitaires. Le texte précise également que si deux colonnes au minimum doivent être installées, il est en revanche possible d'avoir, soit un collecteur unique, soit des collecteurs séparés avant le raccordement à l'égout, avec des règles de dimensionnement différentes entre les deux systèmes. Le dimensionnement se faisant en fonction du taux de remplissage du collecteur, le NF DTU fournit deux tableaux distincts, l'un pour un débit récolté unique et l'autre pour des débits séparés. Deux points-clés sont donc à retenir dans ce nouveau texte. Le premier concerne la détermination des diamètres de conduite de chute, qui se fait désormais en fonction du débit admissible d'évacuation, et non plus en fonction du nombre d'appareils. Le second porte sur les règles de calcul pour les collecteurs en pied de chute, le débit admissible étant fonction de la pente, avec un minimum de 1 cm par mètre.

 

Pour en savoir plus

UNCP-FFB (Union nationale des chambres syndicales de couverture et de plomberie de France), www.uncp.ffbatiment.fr : retrouvez sur ce site la présentation simplifiée du nouveau NF DTU 60.11 et la fiche type de dimensionnement des évacuations.