La Fédération Française du Bâtiment est une organisation professionnelle qui a pour but de représenter et défendre les entreprises de bâtiment
auprès des pouvoirs publics, des décideurs économiques et des autres acteurs de la construction.

Le Bâtiment, une richesse pour la France

Twitter FFB

espace adhérent

espace adhérent

Email utilisateur :

Mot de passe

Mémoriser ses identifiants

OK

Vous êtes ici > > > >

OK

Bâtimétiers N° 12 - 2008 | Finitions/aménagement

Peintures siloxanes

Comment les identifier ?

Réalisée dans le cadre du Programme recherche développement métier de la FFB, une étude du CEBTP SOLEN, dont le rapport final est paru en mars 2008, dresse une analyse comparative sur les peintures aux siloxanes pour façades.

Le produit que j'utilise en fait-il partie ? » C'est la question que peut légitimement se poser tout entrepreneur en peinture au sujet des siloxanes. En effet, il n'est pas toujours facile de savoir quels sont les produits sur le marché qui répondent vraiment à la définition des peintures siloxanes. Or, celles-ci présentent de nombreux atouts (cf. Bâtimétiers n°11), tels que leur perméabilité à la vapeur d'eau, leur faible absorption d'eau ou encore un grand pouvoir couvrant et une faible propension à l'encrassement. Autant de performances qui sont dues aux caractéristiques du liant à base de résine siloxane. Cependant, deux principaux types de formulation peuvent se retrouver sous l'appellation « peintures siloxanes ». Il peut s'agir, d'une part, de peintures dont la proportion de résines siloxanes est supérieure à 40 % par rapport à la quantité totale de liant sec, telles que définies dans le fascicule AFNOR FD T30-808. Ces produits sont dans ce cas formulés avec des résines siloxanes participant directement à la formation du film de peinture, en combinaison avec un liant complémentaire (résine acrylique, le plus souvent). D'autre part, l'appellation « peintures siloxanes » concerne aussi des produits dont la proportion de résines siloxanes ne résulte que de l'ajout d'un additif silicone en faible quantité, destiné à renforcer la résistance à la pénétration d'eau. Ce constituant ne participe pas à la formation du film de peinture, mais il permet de créer une surface hydrophobe, c'est-à-dire un film sur lequel l'eau glisse sans pénétrer.

Évaluer la quantité significative de teneur en siloxane

Face à ces deux types de formulation, comment un professionnel peut-il s'y retrouver simplement ? C'est pour répondre à cette question que l'Union professionnelle peinture finitions (UPPF-FFB) a initié une étude mise en œuvre par la FFB dans le cadre de son Programme recherche développement métiers. Réalisée par le CEBTP SOLEN, cette étude a consisté en une analyse comparative de différents produits caractéristiques du marché (11 peintures de façade au total), dans le but de distinguer ceux qui contiennent une quantité significative de liant siloxane de ceux qui ne contiennent qu'une addition d'huile silicone comme complément d'hydrofugation.

En clair, l'objectif principal est de déterminer, pour une peinture donnée, si la teneur en liant siloxane correspond à une quantité suffisante, susceptible de répondre aux critères du fascicule AFNOR FD T30-808, ou bien s'il ne s'agit que de quantités plus faibles correspondant à l'ajout d'un additif silicone. Précision importante : l'outil d'analyse employé est la spectrométrie infrarouge. Celle-ci n'est pas un moyen de dosage mais de classification des types de résines silicones. Ainsi, elle permet de différencier les résines siloxanes en réseau tridimensionnel (résines permettant la formation d'un liant cohésif) des autres types de silicones tels que les huiles, qui sont basées sur des réseaux non tridimensionnels (lire encadré).

Deux réserves d'interprétation

Il ressort de cette étude que les peintures qui revendiquent l'appellation « peinture siloxane » ne sont pas toutes formulées avec de la résine polysiloxane fonctionnelle en tant que liant. Certaines d'entre elles ne contiennent que de l'huile silicone de type méthylsiloxane, composé servant à créer une couche hydrophobe en surface du film de peinture. La méthode utilisée par le laboratoire ne permet pas, en effet, de se prononcer avec certitude sur la nature des composés siloxanes de ces deux peintures. « Il pourrait s'agir d'un mélange de liant siloxane et d'huile silicone, conduisant à des bandes d'absorption moins nettes que pour les autres produits », observe le CEBTP SOLEN. Ces deux produits ne sont pas remis en cause, il s'agit juste d'une réserve liée aux limites de la méthode en termes de classification.

Par ailleurs, l'étude relève que la référence à la classification selon la norme NF T36-005 est correctement respectée pour les cinq peintures qui revendiquent 40 % minimum de liant silicone. En effet, tous les produits qui affichent la référence à la famille I, classe 10c, telle que définie dans le fascicule de documentation AFNOR FD T30 808, présentent un taux significatif de liant siloxane lors des analyses en laboratoire (avec des réserves pour deux produits cités plus haut). En revanche, les peintures qui ne revendiquent pas les 40 % minimum de liant silicone affichent la référence à la famille I, classe 7b2/10c, ce qui peut se révéler ambigu pour des utilisateurs non avertis. En effet, le code 10c signifie que la peinture contient de manière effective des résines silicones. L'étude a donc pour mérite de mettre l'accent sur ces ambiguïtés entretenues par certaines documentations de fabricants.

La méthode d'identification retenue

L'analyse par spectrométrie infrarouge permet de mesurer l'absorption des vibrations des liaisons moléculaires et ce, dans le domaine des nombres d'ondes compris entre 450 et 4 000 cm -1. De fait, les banques de données bibliographiques (méthode d'identification développée par la société Wacker Silicones) définissent deux bandes d'absorption caractéristiques :

- pour la fonction trifonctionnelle siloxane, une bande de 1 270 cm-1, accompagnée de bandes de 780 et 760 cm-1 mais pouvant être masquées ou confondues avec d'autres groupements. Ces données sont caractéristiques d'un liant siloxane ;

- pour la fonction bifonctionnelle siloxane, une bande de 1 260 cm-1, accompagnée de bandes de 860 et 800 cm-1 mais pouvant être masquées ou confondues avec d'autres groupements. Ces données sont caractéristiques d'un composé de type huile silicone.


Pour en savoir plus

UPPF-FFB (Union professionnelle peinture finitions), tél. : 01 40 69 53 73, www.uppf.ffbatiment.fr