La Fédération Française du Bâtiment est une organisation professionnelle qui a pour but de représenter et défendre les entreprises de bâtiment
auprès des pouvoirs publics, des décideurs économiques et des autres acteurs de la construction.

Le Bâtiment, une richesse pour la France

Twitter FFB

espace adhérent

espace adhérent

Email utilisateur :

Mot de passe

Mémoriser ses identifiants

OK

Vous êtes ici > > > >

OK

Bâtimétiers N° 11 - 2008 | Finitions/aménagement

Peintures siloxanes

De vrais atouts

Parfaitement adaptées au revêtement de façade, les peintures siloxanes ont de multiples propriétés : perméabilité à la vapeur d'eau, faible taux d'encrassement, grande couvrance... Focus sur un système moderne qui séduit de plus en plus d'entrepreneurs.

Les peintures à base de résines siloxanes, et dont la proportion est supérieure à 40 % par rapport à la quantité totale du liant sec (lire encadré), comptent parmi les systèmes de revêtement de façade les plus modernes, offrant d'énormes avantages tant pour le premier revêtement qu'en cas de rénovation ou d'assainissement.

Des vertus prouvées

Grâce à leur haute perméabilité à la vapeur d'eau et à leur faible absorption d'eau, les peintures siloxanes permettent aux façades de rester plus sèches, empêchant la pénétration d'humidité dans le mur tout en garantissant une « respirabilité » suffisante au support. « La caractéristique hydrofuge de ces peintures est très importante si on la compare à d'autres comme les peintures à base de résine pliolites », souligne Luc Faty, directeur de la société SLPIB, entreprise lyonnaise spécialisée dans le revêtement de façades. Pour Frédéric Poggia, directeur de l'entreprise Poggia, spécialisée dans les travaux de ravalement de façade, d'étanchéité et d'isolation thermique à Grenoble, cette propriété est la caractéristique essentielle des siloxanes : « La perméabilité à la vapeur d'eau est leur qualité première. Elle répond à la problématique des bâtis anciens en laissant respirer le support », précise l'entrepreneur grenoblois.

Proches des revêtements minéraux, les peintures siloxanes conjuguent leurs excellentes propriétés à celles des peintures organiques offrant, entre autres, une protection efficace et durable. Résistantes aux alcalis et aux acides dilués (pluies acides) ainsi qu'aux ultraviolets et aux infrarouges de la lumière solaire, elles présentent une excellente résistance aux intempéries, aux effluents gazeux et aux micro-organismes.

Effet perlant

Leur effet perlant permet aux gouttes de pluie d'entraîner les particules de poussière avec elles. Par ailleurs, les liants n'ont pas d'effet d'adhérence : les salissures ne pénètrent pas dans le revêtement et s'essuient aisément. Résultat : la façade reste propre pendant longtemps. Un atout propreté qui séduit les deux entrepreneurs : « Le faible taux d'encrassement représente le principal attrait de ces peintures qui sont, de ce fait, particulièrement adaptées aux chantiers de rénovation en milieu urbain », souligne Luc Faty dont l'entreprise réalise aujourd'hui près de 60 % de ses travaux avec des siloxanes. « L'effet de microstructure des siloxanes permet de réduire l'adhérence des poussières sur le revêtement. Conséquence : à chaque pluie, la façade est lavée ! », insiste Frédéric Poggia.

Autre point important : la résistance à l'abrasion humide qui permet au revêtement de conserver sa couleur. Les pigments ne se décolorent pas, ne sont pas lessivés par la pluie et ne jaunissent pas. « Comparées aux acryliques ou aux pliolites, les siloxanes ont une meilleure tenue dans le temps, surtout en termes de couleurs », relève encore Luc Faty. Grâce à l'excellent pouvoir de liaison des pigments et au très haut degré de pigmentation, ces peintures présentent en outre l'avantage d'être très couvrantes tout en préservant la texture du support.

Enfin, elles ne sont pas polluantes car elles ne contiennent ni substances aromatiques ni solvant. Un détail d'importance qui ne manque pas de séduire Frédéric Poggia : « La composition de ces peintures, et particulièrement l'absence de solvant, va dans le sens de la nouvelle directive européenne qui vise à réduire l'émission de COV(1) et explique qu'aujourd'hui, je réalise tout ou partie de mes chantiers en peinture siloxane, soit près d'une cinquantaine par an. »

Une mise en œuvre aisée

Les peintures siloxanes sont les seuls produits silicones recouvrables. « Le séchage en quelques heures permet de recouvrir la façade en moins de 24 heures », précise Frédéric Poggia. Elles s'appliquent aisément sur pratiquement tous les supports, qu'ils soient chauffés, humides ou secs, à l'aide de l'outillage habituel, sans risque de taches ni reprises.

Enfin, la gamme de couleurs très large permet de satisfaire toutes les exigences des clients.

(1) Composé organique volatil.

Identification des peintures aux siloxanes

Dans le cadre du PRDM(1) de la FFB et à la demande de l'UPPF-FFB(2), une étude a été confiée au CEBTP-Solen pour analyser la teneur en liant à base de résines siloxanes de peintures en suivant une méthode d'identification développée par la société Wacker Silicones, qui utilise la spectrométrie infrarouge. Le but : déterminer quels sont les produits contenant une quantité significative de liant siloxane (supérieure à 40 %) par rapport à ceux qui ne comportent qu'une addition d'huile silicone comme complément d'hydrofugation. Pour les besoins du test, 11 peintures siloxanes du marché ont été passées au crible. Résultat : seules cinq d'entres elles montrent une présence significative de liant siloxane (correspondant à la famille I, classe 10c ), et quatre une présence prépondérante d'huile silicone (correspondant à la famille I, classe 7b2/10c ). Ces éléments étant particulièrement importants dans le rendu des produits, les professionnels doivent être vigilants auprès de leurs fournisseurs pour exiger des produits de famille I, classe 10c (et non 7b2/10c ). Les résultats des deux peintures restantes ne sont pas clairement interprétés. L'explication tient aux limites de la méthode qui ne peut pas toujours séparer distinctement les deux types de composés silicones, siloxanes d'une part, et huiles silicones hydrofuges d'autre part.

(1) Programme recherche développement métier.
(2) Union professionnelle peinture finitions.

Composition des peintures siloxanes

Pour être qualifiée de siloxane, une peinture doit posséder au minimum 40 % de résines de ce type sur le liant sec total (norme NF T36-005). Du point de vue chimique, ces substances se placent entre les substances minérales et les substances organiques, et sont utilisées comme liant dans les peintures dont elles constituent la base. Plus précisément, les peintures siloxanes sont constituées de molécules composées de carbone et de silice qui apportent à la fois, leur adhérence sur le support et leur effet hydrofuge (famille I classe 10c ).

Pour en savoir plus

UPPF-FFB (Union professionnelle peinture finitions), tél. : 01 40 69 53 73.