Envolée des prix sur les matériaux - Etat des lieux et conséquences

Après une première crise liée au redémarrage rapide de l’économie mondiale à compter de la fin de l’automne 2020, puis une deuxième crise déclenchée par l’envolée des prix de l’énergie à la fin de l’été 2021, une troisième crise puissante sur les matériaux du BTP s’est amorcée avec le déclenchement de la guerre en Ukraine, le 24 février 2022. Elle passe par deux canaux principaux : d’une part, des situations spécifiques pour certains matériaux dont la production dépend de fournitures issues des pays belligérants (acier, aluminium, carrelage, …) ; d’autre part, une tension générale liée à la nouvelle crise de l’énergie.

 

Alors que les coûts moyens des entreprises de bâtiment (BT01 de l’Insee) affichaient une progression de 5,4 % entre décembre 2020 et décembre 2021 (deux fois plus que l’inflation générale), puis encore de 4,3 % sur les quatre premiers mois de 2022, la fragilisation de nombre de ces structures en termes de trésoreries comme de marges constitue une sérieuse menace pour le secteur, donc pour ses emplois. D’autant que la nouvelle envolée des prix de l’énergie sur la deuxième moitié de juin ne présage rien de bon pour les prochains mois.

8:2401/07/2022
Rédigé par FFB Nationale

Les index BT permettent d’actualiser et/ou réviser les prix des marchés de bâtiment (cf. encadré 1 et annexe). Publiés en juin 2022, les plus généralistes d’entre eux, à savoir le BT01 (travaux de bâtiment tous corps d’état) et BT50 (rénovation-entretien tous corps d’état) affichent de fortes hausses, soit +7,4 % et +4,8 % entre avril 2021 et avril 2022 (après 5,4 % et 3,9 % sur l’ensemble de 2021). De fait, il faut remonter au milieu des années 2000 (phase de forte reprise) pour relever de telles évolutions. On note surtout que :

  • les BT07 (ossature et charpentes métalliques) progresse de 32,6 % (dont 13,9 % sur le seul premier quadrimestre 2022) ;
  • les BT27 et BT28 (fermeture de baies en aluminium / en métal ferreux) respectivement de 29,7 % et 24,7 % (dont 13,1 % et 9,1 % sur le seul premier quadrimestre 2022) ;
  • les BT43 (menuiserie en alliage d’aluminium), BT34 (couverture en zinc et métal –sauf cuivre) et BT42 (menuiserie en acier et serrurerie) de 18,9 %, 17,3 % et 16,2 % (dont 8,7 %, 7,9 % et 7,6 % sur le seul premier quadrimestre 2022) ;
  • les BT49 (couverture et bardage en tôles d’acier revêtement avec revêtement étanchéité), BT52 (imperméabilité de façades) et BT35 (couverture en bardeaux bituminés d’asphalte, de 14,6 %, 13,9 % et 12,1 % ;
  • les BT32 (couverture en tuiles en terre cuite) de 11,1 % (dont 6,8 % sur les quatre derniers mois) ;

Contenu réservé aux adhérents FFB

  • Profitez aussi de conseils et de soutien

    Des services de qualité, de proximité, avec des experts du Bâtiment qui connaissent vos enjeux métier et vous accompagnent dans votre quotidien d'entrepreneur.

  • Intégrez un réseau de 50 000 entreprises

    La FFB est fière de représenter toutes les entreprises du bâtiment, les 2/3 de nos adhérent(e)s sont des entreprises artisanales.

  • Bénéficiez des dernières informations

    Recevez Bâtiment actualité 2 fois par mois pour anticiper et formez-vous aux évolutions des métiers ou de la législation.

Pour contacter facilement votre fédération et accéder aux prochaines réunions
Vous n'êtes pas adhérent et vous cherchez une information ?