La Fédération Française du Bâtiment est une organisation professionnelle qui a pour but de représenter et défendre les entreprises de bâtiment
auprès des pouvoirs publics, des décideurs économiques et des autres acteurs de la construction.

Le Bâtiment, une richesse pour la France

Twitter FFB

espace adhérent

espace adhérent

Email utilisateur :

Mot de passe

Mémoriser ses identifiants

OK

Vous êtes ici > > > >

OK

Bâtimétiers N° 21 - 2010 | FINITIONS/AMÉNAGEMENT

Fiche accessibilité

Les éléments d'éveil de vigilance dans les escaliers des bâtiments d'habitation collectifs et des ERP

La présence d'une descente d'escalier sur un cheminement extérieur (trottoir ou espace public) ou dans un bâtiment est un risque important de chute pour les personnes aveugles ou malvoyantes. Les bandes d'éveil de vigilance (BEV) sont des dispositifs tactiles destinés à les alerter d'un danger imminent sur leur cheminement, tel que traversée de chaussée, bordure de quai ferroviaire ou escaliers. Les personnes détectent les reliefs des BEV au pied ou à la canne longue.

QUE DIT LA RÉGLEMENTATION ?

  • La pose de BEV s'applique à chaque volée d'escaliers de trois marches et plus, c'est-à-dire qu'il faut en poser sur un palier intermédiaire de façon à annoncer les marches suivantes, en respectant le pas de freinage par rapport à la marche à descendre.
    Ainsi, on ne posera pas de BEV en bas des escaliers ; cela serait d'ailleurs perturbant pour quelqu'un qui descend un escalier proche d'un mur. De même, les demi-paliers ne sont pas visés.
  • Dans le cas d'une marche isolée, il est jugé suffisant de marquer la présence de la dénivellation par un bon contraste visuel par rapport au revêtement environnant du nez de marche et de la contremarche. Il est inutile de poser une BEV.

QUELLE MISE EN ŒUVRE ?

  • La norme NF P 98-351 d'août 2010 définit un type de bande d'éveil de vigilance dont la mise en œuvre s'impose en bordures de quais ferroviaires et aux abaissements de trottoirs face à des traversées de rues protégées pour les piétons. Si la décision d'équiper le haut d'un escalier d'une telle BEV est prise par un maître d'ouvrage, il est important que son implantation soit conforme à la norme.
    • Dans ce cas, la pose du dispositif d'éveil de vigilance doit être réalisée sur toute la largeur de l'escalier et en maintenant le pas de freinage (espace entre la bande d'éveil et la zone de danger qui permet au piéton de s'arrêter en sécurité) par rapport au nez de la première marche (500 ± 20 mm). La largeur de la bande peut être réduite à l'intérieur d'un ERP ou pour des trottoirs étroits.
    • Largeur standard (hors tout, ligne de 8 plots) : (587,5 ± 5,0) mm.
    • Largeur réduite (hors tout, ligne de 6 plots) : (400 ± 5) mm.
    • Les produits peuvent être réalisés dans tous types de matériaux.
  • Contre-indication : dans le cas de marches qui rattrapent des niveaux dans le sens longitudinal d'un trottoir, la pose de BEV ne s'impose pas et serait même perturbatrice. Il est préférable de poser des lisses parallèles au nez le long de la plus haute marche, à intervalles réguliers, qui pourront servir de rampe d'appui aux personnes.

LES SOLUTIONS EN INTÉRIEUR ERP ET PARTIES COMMUNES DES IMMEUBLES D'HABITATION

Dans les bâtiments, l'éveil de la vigilance peut être obtenu par différents moyens ou dispositifs constatés visuellement et tactilement, notamment par un simple changement de texture du revêtement de sol (voir illustration ci-contre).

Dans tous les cas, il convient qu'il soit conçu et mis en œuvre de façon homogène pour tous les escaliers du même bâtiment.

De plus, son relief ne doit pas créer de risque de chute. L'éveil de vigilance doit être présent sur toute la largeur de l'escalier.

Ces exigences sont à vérifier pour chaque volée d'escalier.

RÉFÉRENCES
  • Décret 2006-555 du 1er août 2006.
  • Décret n°2006-1657 du 21 décembre 2006 relatif à l'accessibilité de la voirie et des espaces publics.
  • Décret n° 2006-1658 du 21 décembre 2006 relatif aux prescriptions techniques pour l'accessibilité de la voirie et des espaces publics.
  • Arrêté d'application du 15 janvier 2007 relatif aux prescriptions techniques pour l'accessibilité de la voirie et des espaces publics.
  • Norme NF P98-351 Cheminements. Insertion des handicapés. Éveil de vigilance - Caractéristiques, essais et règles d'implantation des dispositifs podo-tactiles au sol d'éveil de vigilance à l'usage des personnes aveugles ou malvoyantes.
  • Fiches CERTU : http://www.certu.fr
    • Le contraste visuel pour les personnes malvoyantes, appliqué aux bandes d'éveil de vigilance.
    • Les bandes d'éveil de vigilance, caractéristiques.
    • Les bandes d'éveil de vigilance, implantation sur voirie.
    • La déficience visuelle et les déplacements à pied.
  • Voir fiches Bâtimétiers sur les escaliers intérieurs (n°9,octobre 2007 et n°17, décembre 2009).
Pour en savoir plus
  • UNECB-FFB (Union nationale des entrepreneurs céramistes du bâtiment), tél. : 01 40 69 58 20, www.unecb.ffbatiment.fr

  • UNRST-FFB (Union nationale des revêtements de sols techniques), tél. : 01 40 69 51 45, www.unrst.com

  • UPPF-FFB (Union professionnelle peinture finitions), tél. : 01 40 69 53 73, www.uppf.ffbatiment.fr