Classement des locaux : le cahier UPEC révisé

Outil d'aide à la prescription, le classement UPEC permet d'identifier simplement un revêtement dont les performances sont adaptées aux sollicitations rencontrées dans le local. Il vient d'être mis à jour.
11:0008/06/2017
Rédigé par
revue
Retrouvez ce dossier dans notre revue Bâtimétiers
Bâtimétiers Numéro 47 | Juin 2017

Bien connu des maîtres d'ouvrage, des prescripteurs et des entreprises de mise en œuvre depuis plus de soixante ans, le classement UPEC est un outil précieux qui répond également aux préoccupations des utilisateurs des bâtiments. Catégorisant les locaux et les revêtements de sol associés, il hiérarchise une durabilité en fonction de l'usage 1. Ainsi, le revêtement de sol posé doit permettre d'atteindre des niveaux de performance au moins égaux à ceux du classement UPEC du local. Reste que cette hiérarchisation évolue avec les bâtiments, d'où une nouvelle version du classement UPEC.

 

Cette révision apporte d'autres modifications notables. Tout d'abord, la normalisation européenne des revêtements de sols résilients, textiles et stratifiés a établi une classification qui synthétise les usages et a été reprise en norme internationale : la NF EN ISO 10 874. Cette classification se fonde sur deux utilisations principales - domestique et commerciale - combinées à quatre niveaux d'intensité (modérée, générale, élevée et très élevée). Ainsi, le fabricant annonce une classe d'appartenance (21, 22, 23, 31... 34) pour son produit, affichable notamment pour les sols résilients et stratifiés. Le classement UPEC complète cette approche en s'appuyant sur les conditions courantes d'utilisation des locaux en France (activité dans le local, maintenance, mode d'entretien...) et sur une mise en œuvre des revêtements de sol permettant une utilisation satisfaisante d'au moins dix ans.

 

Si ce classement UPEC révisé n'a pas vocation à être exhaustif, il vise à répondre au mieux aux préoccupations des utilisateurs des bâtiments. Ainsi, hors zone dédiée à la pratique sportive, cette nouvelle version étend le classement UPEC aux gymnases, piscines et stades. Elle s'est attachée également à préciser les différentes désignations et caractéristiques des cuisines et restaurants, ainsi que les classements UPEC correspondants. Le choix du revêtement approprié étant primordial dans ce type d'activité, un nouveau tableau détaillé a été ajouté. Les particularités de classement des maisons médicales ont aussi fait l'objet d'un nouveau tableau de classement selon les locaux et les usages.

 

Autre évolution notable : le classement UPEC révisé rappelle la responsabilité du maître d'ouvrage lors du choix d'un revêtement dans un local. Il est admis en effet que la durabilité du revêtement ne sera pas inférieure à dix ans, compte tenu d'un usage normal et d'un entretien adapté, pour qu'elle soit caractérisée par le classement UPEC. Néanmoins, le maître d'ouvrage ou le maître d'œuvre conserve le libre choix du revêtement qu'il destine à son local. Par exemple, une prescription sur des zones spécifiques de revêtements peut ne pas correspondre au classement UPEC du local. Si ce choix est motivé par des contraintes d'usage inférieures à celles qui ont conduit au classement par défaut des tableaux, le maître d'ouvrage ou le maître d'œuvre devra le justifier par écrit. Dans le cas contraire, la durabilité ne pourra pas être assurée dans les mêmes conditions. Elle pourra nécessiter des dispositions particulières, voire une rénovation anticipée. Un avertissement ajouté à la nouvelle version du classement UPEC dégage l'entreprise de toute responsabilité dans le choix du revêtement dans un local, cette dernière n'étant pas prescriptrice.

Contenu réservé aux adhérents FFB

  • Profitez aussi de conseils et de soutien

    Des services de qualité, de proximité, avec des experts du Bâtiment qui connaissent vos enjeux métier et vous accompagnent dans votre quotidien d'entrepreneur.

  • Intégrez un réseau de 50 000 entreprises

    La FFB est fière de représenter toutes les entreprises du bâtiment, les 2/3 de nos adhérent(e)s sont des entreprises artisanales.

  • Bénéficiez des dernières informations

    Recevez Bâtiment actualité 2 fois par mois pour anticiper et formez-vous aux évolutions des métiers ou de la législation.

Pour contacter facilement votre fédération et accéder aux prochaines réunions
Vous n'êtes pas adhérent et vous cherchez une information ?