La Fédération Française du Bâtiment est une organisation professionnelle qui a pour but de représenter et défendre les entreprises de bâtiment
auprès des pouvoirs publics, des décideurs économiques et des autres acteurs de la construction.

Le Bâtiment, une richesse pour la France

Twitter FFB

espace adhérent

espace adhérent

Email utilisateur :

Mot de passe

Mémoriser ses identifiants

OK

Vous êtes ici > > > >

OK

Bâtimétiers N° 19 - 2010 | ENVELOPPE

PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE

Les atouts thermiques du volet roulant

Cantonné jusqu'à présent à ses fonctions de sécurité et d'occultation, le volet roulant a aussi un rôle à jouer dans la thermique du bâtiment. Des fabricants, associés à la FFB Fermeture et store, travaillent depuis 2009 à le faire reconnaître.

Reconnue sur le plan fiscal (voir Bâtimétiers n° 18, p. 28), la contribution du volet roulant à la performance énergétique du bâtiment est-elle prise en compte dans l'approche et les pratiques des professionnels ? « Pas assez », si l'on en croit François Delahaye, technico-commercial chez Lemoine Store Déco entreprise, qui assure la vente et la pose de menuiseries et de fermetures, principalement en rénovation et pour une clientèle de particuliers. « Pour la thermique, explique-t-il, la demande des clients se focalise sur les fenêtres, dont tout le monde a compris l'apport. Le volet roulant, lui, reste jusqu'à présent attaché à l'occultation et à la sécurité. » Pour le professionnel impliqué qu'il est, un conseil argumenté sur le bénéfice thermique du volet roulant reste difficile à apporter. Les raisons sont multiples : tantôt la résistance thermique est en dessous des valeurs donnant droit au crédit d'impôt ; tantôt « les fabricants ne communiquent pas sur ce critère ». Quant aux valeurs par défaut des normes européennes (reprises par la réglementation thermique), elles restent des valeurs planchers et ne rendent pas suffisamment compte des performances réelles des produits.

Si les clients sont au fait des bénéfices pratiques de certaines solutions (motorisation, télécommande, automatisme, etc.), ils ne sont pas encore assez sensibilisés aux critères de confort d'été et d'hiver. « En fait, notre marge d'action reste limitée, résume François Delahaye. Comme installateurs, nous respectons les bonnes pratiques : mise en place d'un joint d'étanchéité entre le bâti et les coulisses du volet ; soin apporté à l'étanchéité à l'air par le placage ajusté de la lame finale sur son appui, etc. Pour le reste, comme nous sommes des assembleurs plutôt que des fabricants - comme la grande majorité de la profession -, nous dépendons beaucoup de l'offre des industriels, qui ont seuls la capacité de développer de nouveaux concepts... »

« Nous pouvons et nous devons parler de thermique », semble lui répondre Thierry Bouscasse, le responsable de Profalux, l'un des industriels leaders du secteur. Sa conviction, il la doit à un constat simple : l'amélioration qu'apporte le volet roulant à la performance thermique d'une fenêtre - de l'ordre de 10 % (1) pour une fenêtre en bon état, mais jusqu'à 40 % (2) quand celle-ci est mauvaise. Cette spécificité du volet roulant, qu'il estime « insuffisamment reconnue », a ouvert des perspectives à Thierry Bouscasse. Souhaitant partager sa vision à l'échelle de la profession, il prend, début 2009, l'initiative de réunir une vingtaine de confrères au sein d'un groupe de travail, qui s'est rapproché de la FFB Fermeture et store depuis. Se rejoignant rapidement sur le diagnostic et l'enjeu, les membres du groupe se fixent l'objectif de faire émerger et reconnaître le « volet roulant thermique ». Ils travaillent ainsi sur trois axes : ils confient à un bureau d'études la réalisation d'un état des lieux des données scientifiques, au CSTB une série d'essais selon la méthode dite de la boîte chaude - toujours en cours -, et ils s'attaquent à la mise en place d'un dispositif d'information en direction des professionnels.

La démarche a porté ses premiers fruits. Un travail mené avec des fabricants de peinture a débouché sur la mise au point d'une laque peu émissive permettant de doubler la performance thermique des volets en aluminium. La réflexion, centrée au départ sur la thermique d'hiver, s'est élargie à la thermique d'été, « à l'instar de la RT 2012 », et à la gestion des apports solaires. Là aussi, les lignes bougent, et l'on a vu apparaître sur le marché un volet roulant doublé d'un système de store. « Il est évident que nous allons voir apparaître des produits mariant thermique d'hiver et thermique d'été, commente Thierry Bouscasse, et nous n'en sommes qu'au début car il reste beaucoup de chemin à faire sur le plan de l'étanchéité à l'air et des outils de commande qui, demain, devront intégrer des paramètres comme la température et le degré d'éclairement. »

(1) Gain calculé sur une fenêtre triple vitrage (U = 1,1 W/m².K).

(2) Gain calculé sur une fenêtre double vitrage des années 90 (U = 2,8 W/m².K).

SCHÉMA DE PRINCIPE DU VOLET ROULANT

Pour en savoir plus

FFB Fermeture et store (Syndicat national de la fermeture, de la protection solaire et des professions associées), tél. : 01 40 55 13 00, www.fermeture-store.ffbatiment.fr